24/02/2011

Que font les aigles de l'Hôtel de Ville?

Le dossier de la patinoire patine, le dossier des rues piétonnes piétine...c’est Genève  à ce que l’on dit. Pourtant, à Zoug on a fait flambant neuf avec du privé, à Berne, Postfinance est venue en appui de la municipalité. Et à Genève ? La ville est  propriétaire. Alors de deux choses l’une : soit nous n’aimons ni le sport ni les jeunes et nous vendons l’espace aux privés, soit nous en sommes fiers et nous assumons.

Le bon compromis genevois serait à mon sens un vrai partenariat public-privé, chacun prenant sa part, histoire déjà de cultiver les liens entre ceux qui font Genève et ceux qui la gouvernent. A noter que depuis cinq ans,  Genève Futur Hockey  Club, c’est tout un programme :jouer en ligue A, élargir le sport aux filles – bravissima -, tout un spectacle aussi ! Il fallait y être samedi et mardi, avoir cet œil admiratif sur les aiglons (et leurs familles),   qui s’investissent en temps, en énergie, en passion  pour nous épater. Car, est-il besoin de le rappeler : un jeune qui s’entraine n’est pas un jeune qui traine.

A l'heure où, pour le bonheur de tous, ils aspirent à ouvrir grand leurs ailes, ne se demandent-ils pas: que font les aigles de l’Hôtel de Ville ?

15:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook